• Nouveau collège au 138 boulevard de Chanzy, un dossier d'enquête publique bâclé !

    Chers lecteurs et lectrices,

    Un sujet d’importance - concernant le projet de construction d’un nouveau collège au 138 boulevard de Chanzy - que je vous rapporte en vous livrant la lettre que j’ai fait inscrire sur le registre d’enquête publique, suite à ma rencontre avec Madame la Commissaire Micheline BELFORT en date du 5 février.

    Dans les encadrés des précisions supplémentaires à cette lettre, pour que vous puissiez juger par vous-même.


    Madame la Commissaire,

    Suite à l’avis d’enquête publique, concernant le projet de construction d’un nouveau collège au 138 boulevard de Chanzy, vous voudrez bien enregistrer les interrogations et oppositions suivantes.

    Une première remarque concerne le dossier en lui-même… Son exhaustivité apparente honore ceux qui l’ont produit. Cependant, la masse d’informations est proprement inaccessible et intraitable exhaustivement par les citoyens, sauf à s’y mettre à plein temps pendant plusieurs mois… En effet, voici la liste des documents fournis avec leur nombre de pages :
    - 00 Nouveau Collège Montreuil Déclaration de projet.pdf                                              173
    - Annexe 01 Montreuil Programme technique type.pdf                                                  391
    - Annexe 02 Montreuil Programme environnemental type.pdf                                         166
    - Annexe 03 Montreuil Programme décliné.pdf                                                               54
    - Annexe 04 Montreuil Diagnostic environnemental.pdf                                                   71
    - Annexe 05 Montreuil Document Objectifs site Natura 2000.pdf                                      35
    - Annexe 06 Montreuil Plan de gestion site Natura 2000.pdf                                          181
    - Annexe 07 Montreuil Rapport diagnostic géotechnique.pdf                                            51
    - Annexe 08 Montreuil Rapport diagnostic pollution.pdf                                                 178
    - Annexe 09 Montreuil Rapport diagnostic acoustique.pdf                                               18
    - Annexe 10 Montreuil Données naturalistes.pdf                                                           265
    - Annexe 11 Montreuil Avis.pdf                                                                                     52
    - Annexe 12 Montreuil Publicité et affichage.pdf                                                             13
    - ARRÊTÉ ouverture enquête publique 2015 3247 du 31 11 2015.pdf                                 5
    - ChiffresCles2012_Population.pdf                                                                                  2
     - FicheDonneesVille2012.pdf                                                                                         2
                                                                    Total des pages des documents à lire  1 657

    1 657 pages !!! Qui a le temps et les compétences pour compulser et se faire une opinion étayée, éclairée, sur tous les aspects du projet avec une telle masse d’informations à connaître ?

    Apparemment, vous ne pouvez plus télécharger ce dossier complet (qui était sur cette page) ; aussi je le mets à votre disposition en cliquant directement sur ce lien (attention, il ne restera en ligne que pendant un mois) ou sur ce lien, pour afficher et/ou télécharger le seul document : « Nouveau Collège Montreuil Déclaration de projet ».


    Cependant, très étonnamment et sous toute réserve que des informations aient pu m’échapper (ce qui est possible au vu du nombre de documents à lire), je n’ai jamais pu trouver - parmi d’autres informations apparemment absentes tout également - le coût financier prévisionnel d’un tel investissement, avec la répartition de l’origine des financements ; ce qui est pour le moins « embêtant » pour fonder une opinion en toute connaissance de cause.

    P.-S. important du 23/03/2016 : Sans le savoir, j'avais de bonnes raisons de trouver inamissible, qu'il ne soit nulle part fait mention du coût prévisionnel d'un tel investissement et de l'origine des financements.
    Je viens d'apprendre de la bouche d'une élue que celui-ci sera réalisé par un partenariat public-privé (PPP), une vraie arnaque comptable (et je sais de quoi je parle en disant cela) ; sujette à toutes les dérives budgétaires, régulièrement dénoncée par la Cour des comptes, et remise en cause par à peu près tous ceux qui disposent d'un peu de bon sens et sont soucieux de la bonne utilisation de l'argent public (Cf. : un article du Monde sur le sujet).

    Je retire ce que j'ai dit ce dossier d'enquête public n'est pas bâclé, il est tout simplement délibérément mensonger par omission, pour endormir les citoyens et faire passer en force un projet qui n'a que des défauts.


    Mais revenons aux nombreux autres problèmes factuels posés par ce projet.


    1 - Concernant l’état des lieux :

    Il n’est nulle part fait mention de l’existant actuel pour le nombre de collèges à Montreuil ; même pas un tableau récapitulatif des places disponibles, occupées (avec une distinction de l’origine géographique des élèves par ville et leur tranche d’âge), libres, et encore moins des spécialités de ces collèges.

    Il faut donc rappeler que Montreuil a déjà 9 collèges fonctionnels, dont un flambant neuf, le collège Cesaria Evora, inauguré cette année scolaire dans le quartier des murs à Pêches.

    Étonnamment quand on rapporte proportionnellement le nombre de collèges à la population totale, on s’aperçoit que Montreuil est plutôt dans la fourchette haute pour ce type d’équipement comparativement à d’autres villes et même à certains arrondissements de Paris.

    Bien évidemment, ne disposant pas de la pyramide des âges pour les villes comparées, ni de leur évolution démographique, pas plus que des capacités d’accueil des collèges de ces villes, et encore moins de celles de Montreuil, je ne peux formellement rien en déduire.

    Cependant, je m’étonne qu’il ne soit nulle part fait mention d’une étude comparative avec les autres villes. De même, un état des lieux de l’existant à Montreuil aurait permis aux citoyens de mieux appréhender les éventuelles difficultés rencontrées avec les équipements actuels.

    L’opportunité de construire un nouveau collège qui résoudrait les carences des équipements actuels n’est donc pas du tout fondée, ni explicite. Et cette absence de précisions se confirme quand on essaye d’analyser comment les promoteurs de l’étude ont pensé qu’il y aurait un besoin.

    Il est pour le moins étonnant que nous n’ayons aucun accès aux données qui ont permis de déterminer les besoins.

    J’aurais aimé que soient présentés deux tableaux :

    - L’un faisant état de l’évolution de la fréquentation de tous nos collèges actuels, sous cette forme :

    - Tableau01

    - L’autre faisant état de l’évolution de la fréquentation de toutes nos écoles primaires actuelles, sous cette forme :

    - Tableau02

    Sans oublier que si on veut faire un état réel, il faut calculer par glissement et qu'il faut donc également l'état démographique de 0 à 18 ans.

    En leur absence aucune opinion sur les besoins futurs ne peut être arrêtée.

     

    2 - Concernant l'étude de besoins :

    Le moins qu'on puisse dire, c'est que celle-ci semble avoir été faite par des amateurs… et la nécessité de construire un nouveau collège s'éloigne au fur et à mesure qu'on découvre ce qui a forgé la « décision » d’engager un investissement dont le montant reste inconnu.

    Plus grave, on n’a pas accès aux sources brutes qui sont censées déterminer qu’il y aurait un besoin. Les seuls chiffres rapportés datent de 2012 (dans les documents « ChiffresCles2012_Population » ainsi que « FicheDonneesVille2012 »).

    La pyramide des âges produite (tranches de 0 à 14 ans et de 15 à 29 ans) ne permet pas de se rendre compte des besoins pour les tranches d’âge concernées par le projet et n'apporte aucun élément sur l'évolution de la pyramide des âges au cours des années. De plus, aucun chiffre n’est fourni pour Bagnolet !

    Aussi, il est impossible d’apporter le moindre crédit à la projection des besoins apporté par deux tableaux page 26 et 27 et suivantes (dans le document « 00 Nouveau Collège Montreuil Déclaration de projet »), qui sont comme sortis du chapeau du magicien.

    Comment conclure que nous (Montreuil et Bagnolet) aurons un besoin en 2021 en partant des seuls chiffres de 2012, qui n’apportent aucune réponse sur l’évolution et la variation de la pyramide des âges au cours des années et ne concernent que Montreuil ? Ça ressemble bougrement à de la divination, pas à une étude de l’évolution démographique sérieuse.

    Donc aucune possibilité de vérifier ce qui est dit, ni même de remettre en cause la méthodologie…

    C’est d’autant plus problématique pour se forger une opinion que si on cherche auprès d’autres sources, on constate que l’Insee indique que la population de Montreuil stagne depuis 10 ans, et est même très légèrement en baisse (-0,5 %). La pyramide des âges a par ailleurs très peu variée, sauf pour celle des personnes âgées qui augmente ; et on ferait mieux de construire des maisons de retraite compte tenu de cette évolution…

    D’après l’étude (page 27) - bien que ce ne soit pas du tout clair - il semblerait que 809 places seraient encore disponibles à Montreuil dans les collèges actuels, tandis qu’il manquerait 315 places à l’horizon 2022… Mais on apprend que les places disponibles vont permettre à Noisy-le-Sec de palier à son déficit réel de places disponibles… Ou est le besoin de Montreuil ?

    Donc, Montreuil financerait en réalité les besoins de Noisy-le-Sec et Bagnolet (pour 2021) ?… Ça n’est pas sérieux.

    Cependant, il est à noter que nous n’avons (comme déjà relevé au point n°1) aucun état des lieux qui permettrait réellement de conclure que les collèges actuels de Montreuil sont ou seront prochainement saturés.

    L’indigence de cette étude des besoins est donc patente et ne permet aucunement de se faire une opinion et encore moins de conclure qu’il y aurait un réel besoin, pas plus qu’elle ne permet d’en déduire que le site choisi serait pertinent.

    Ce défaut d’informations est totalement inadmissible et on se demande bien comment cette décision a pu être prise en toute connaissance de cause. 

    J’ai, par exemple, demandé à Madame la Commissaire ce qu’elle comprenait à ce paragraphe (page 27), je cite :
    « A l'échelle de la ville, les capacités seraient globalement proches du maximum soit 5125. A noter que les places restantes (259) sont exclusivement concentrées dans la partie Est, notamment au collège de Tillemont (300 places), et Fabien (250 places, qui seraient d'ailleurs destinés à résorber en priorité la pression démographique de Noisy-le-Sec à partir de 2016 jusqu’à la livraison du nouvel établissement). »

    Je n’ai pas eu de réponse… et pour cause impossible de savoir à la fin de la phrase s’il reste seulement 259 places disponibles en tout et pour tout, ou s’il faut en plus y rajouter celles des collèges cités, ainsi que celles qui sont actuellement occupées par des collégiens provenant d’autres villes…

    On voudrait nous embrouiller qu’on ne s’y prendrait pas autrement…



    3 - Même en admettant qu’il pourrait y avoir un besoin
    (ce qui reste à démontrer dans l’état actuel du dossier) :

    S’il y a un besoin, il se situe essentiellement dans le Bas Montreuil pour 2022 et Bagnolet pour 2021 (dixit le dossier), donc, compte tenu des contraintes de proximité qui devraient se répartir à parts égales entre les deux villes :
    - si c’est pour le Bas Montreuil l’emplacement choisi n’est pas bon,
    - si c’est pour Bagnolet l’emplacement choisi n’est pas bon.

    Car dans les deux cas nous sommes loin des zones urbaines devant y avoir accès…

    La ZAC Fraternité (16 hectares disponibles) est le meilleur emplacement possible puisqu’exactement entre les deux zones, et disposant de transports d’accès (métro et bus).

    Mais notre Mairie a d’autres projets pour cet espace, notamment de construire 40 % de logements sociaux (ce qui nécessitera encore plus d’équipements collectifs, tandis que la Ville est déjà en faillite), alors que Montreuil en est déjà à 33 % de logements sociaux, au lieu des 25 % exigés par la loi SRU…

    Historiquement, il me semble qu’il y avait déjà un terrain prévu dans le Bas Montreuil pour ce collège… et puis, ça a disparu. Ça a changé donc ; au profit de quoi et pourquoi, on ne le saura pas…

    Cette décision de construire (actée en 2014, selon ce que j'ai pu en savoir et cachée jusqu'à l'affichage de l'avis d'enquête publique) et précipitation à changer d’emplacement sans aucune concertation préalable sont absolument inadmissibles.
    Si la ZAC Fraternité, emplacement le plus logique par rapport aux (supposés) besoins, posait trop de problèmes, il y a tout également d'autres alternatives, comme l'usine Dufour à proximité de la Zone Natura 2000, tout à fait adaptée à ce type d’implantation.

    Mais il est vrai qu’en matière d’urbanisme et d’équipements publics si Montreuil adoptait un jour un peu de transparence, de cohérence, de constance et de bon sens, ça serait une vraie révolution.
    Depuis de trop nombreuses années déjà les Mairies n'ont fait que densifier, densifier et encore densifier... Je ne veux pas que Montreuil devienne le dortoir de Paris, tel que cela se profile à l'évidence avec le "Grand Paris"...

     

    4 - Concernant les contradictions d’une politique qui se voudrait « verte », conviviale et sociale… :

    Choisir une zone de convivialité et un site classé « Natura 2 000 » pour y construire un collège, alors même que tout le monde se plaint à Montreuil du manque d’espaces verts et d’aires de jeu pour les enfants, il fallait le faire…

    À travers le boulodrome (très fréquenté par nos anciens, mais également par d’autres générations) et le stade (qui sert d’aire de jeux à tous), cet endroit est le seul qui permet dans ce quartier que toutes les générations se côtoient, partagent et se connaissent.


    Un samedi ordinaire à 15 h sur la zone "Natura 2 000"...

    À l'entrée...



    Jeunes joueurs, graines de champion...


    Les femmes aussi... sous le grand toit tout neuf ; inauguré il y a à peine un an, alors que la Mairie savait déjà (depuis au moins 2014) que ce terrain serait dévolu à la construction d'un collège... sans commentaire... 


    Monsieur Henri, une figure locale... qui fréquente quotidiennement le boulodrome... et bouliste émérite...


    Accueil des sportifs et des familles...


    Pendant que les mômes jouent au foot...



    Plus tard les adultes...


    Que vont faire toutes ces personnes ? Où iront-elles pour se détendre et partager ?... Tous ces gens qui n'ont pas participé à l'enquête publique, mais qui sont tous effondrés qu'on leur retire leur espace de respiration.


    Il est vrai qu’il est laid et mal aménagé ; mais qu’est devenu le projet d’étendre le parc des Guilands à cette parcelle et de faire une coulée verte jusqu’au square Denise Buisson, en aménageant des aires de jeu ?

    Cependant, ça ne manquerait pas de piquants amers qu’une équipe municipale élue sur un projet en partie écologiste massacre le peu d’espace qui pourrait encore faire de Montreuil une vraie « ville verte », développée autour de poumons verts.

    En s’acharnant à densifier le tissu urbain à coup de grands ensembles d’habitations (si possible de grande hauteur, à destination sociale et sans parking) ainsi que d’équipements collectifs, les décisions urbanistiques qui sont prises ne sont pas à la hauteur des promesses politiques. Cette « logique » répond plutôt à des besoins financiers sans vision de ce que pourrait être cette ville dans 10 ans, si ce n’est une ville-dortoir de plus, avec tous les problèmes qui les accompagnent en général.

    Mais il est vrai qu’un espace vert et le bien-être de tous les habitants (toutes les études sociologiques en lien avec l’urbanisme démontrent que les habitants qui vivent en proximité d’espaces verts vivent mieux et consomment moins de psychotropes), ça ne rapporte rien.

    Mais restons optimistes, ce projet, s’il se réalise, permettra au moins que les dealers qui sévissent au Parc des Guilands trouvent de nouveaux débouchés et marchés pour leur petit commerce de mort.


    Aussi, pour toutes ces raisons, je suis totalement opposé à la construction d’un collège au 138 boulevard de Chanzy,
    et vous prie Madame La Commissaire d’enregistrer celle-ci.

    Je reste à votre disposition pour tout développement que vous jugeriez nécessaire et vous prie d’agréer, Madame la Commissaire, l’expression de mes salutations distinguées.

                                                                                                   Jean-Marc Mariotti

    Je n’ai pas beaucoup d’espoir que ce projet soit abandonné, ou pour le moins déplacé sur un site plus approprié qui ne saccagerait pas la zone Natura 2000 ; tant les Mairies successives nous ont habitués à la politique du fait accompli, à persister dans l’erreur, à prendre des décisions sans en mesurer les conséquences, et surtout sans vision à long terme de ce que pourrait être une ville agréable à dimension humaine.

    Mais bon, j’aurai fait ma part de colibri. Ferez-vous la vôtre ? Et je suis également prêt à porter l'affaire en justice, si d'autres sont partants.

    - Adresse du site pour signer la pétition en ligne : cliquer sur ce lien !

    « Compte-rendu du CDQ Etienne Marcel/Chanzy du 20/01/2016À vous ! (Tribune d'opinions) »

    Tags Tags : , , , , , , ,
  • Commentaires

    1
    Claudine François
    Jeudi 10 Mars 2016 à 21:19

    je remercie Jean-Marc d'avoir pris le temps d'éplucher ce dossier et pour sa lettre à Madame la Commissaire. En effet je suis moi-même allée le consulter mais les questions restent sans réponses et … nombreuses ! L'impact d'une telle implantation à cet endroit est considérable et il semble que la décision ait été prise dans l'ignorance totale du fonctionnement effectif des lieux !

    Quelles mauvaises raisons se cachent derrière  tout ceci ? Pourquoi un changement d'attribution de ce terrain a-t-il été choisi alors qu'une cohérence  existe entre l'entrée du Parc et son prolongement square Denise Buisson ? 

    On attend des réponses et des justifications

     

    2
    jf.listel
    Vendredi 11 Mars 2016 à 07:53

    Un article éclairant et de lecture aisée.

    3
    jf.listel
    Vendredi 11 Mars 2016 à 07:53

    oui un article bien rédigé.

    4
    JSastre
    Lundi 14 Mars 2016 à 12:43

    Merci d’avoir pris l’initiative de créer ce blog. J’espère que les contributeurs y seront nombreux pour varier les points de vue.

    Votre article est très à charge contre la création d’un nouveau collège dans le secteur de Chanzy. Vos arguments peuvent s’entendre et vous avez parfaitement raison sur le fait qu’un dossier à la fois indigeste ET incomplet est difficilement défendable. Certes il faut prendre en compte l’existant avec des données chiffrées tel que vous le soulignez mais il faut également prévoir les mouvements de population qui vont s’opérer. Ceci n’a pas été fait dans le Bas Montreuil avec la construction de plusieurs immeubles neufs et l’arrivée massive de nouveaux habitants et la situation est devenue ingérable. Le nombre d’enfants par classe a explosé alors même que le retrait du Réseau d’Education Prioritaire était annoncé par la Ministre de l’EN sur le secteur. Or, plusieurs programmes vont être prochainement livrés dans le secteur Chanzy et quel est le collège de « secteur » ? Paul Eluard. Collège dont justement dépendent toutes les écoles du Bas Montreuil surpeuplées ET à qui on retire le REP. Collège qui, de Chanzy, est à plus de dix minutes à pieds avec la traversée de la rue de Paris. J’habite rue Voltaire depuis 10 ans et vais prochainement habiter Bd de Chanzy. Mon fils ainé est autiste et scolarisé à Paul Bert. Il sera donc sectorisé pour la 6e à Paul Eluard. Il ne pourra pas aller seul au collège. (De toute façon même mon 2e un trajet de 12 minutes incluant la traversée d’un axe aussi pénible que la rue de Paris pour être dans un collège surpeuplé c’est moyennement engageant même si nous n’aurons surement pas le choix). Peut-être que le problème vient de la sectorisation et effectivement il faut prendre en compte tous les éléments existant et le prévisionnel pour se faire une idée claire !

    Pour ce qui est du site. Effectivement il serait dommage de toucher aux espaces d’échange et de loisirs que sont le terrain de foot et le boulodrome. En revanche, à vous lire la présence d’un collège à proximité d’un parc serait parfaitement néfaste Or, 1 – un collège ne pollue pas. 2 – un collège est fermé le week-end (donc la « tranquillité » et la place des loisirs est préservée) 3 – il est possible de renouveler les installations sportives (car oui, comme vous le dites c’est assez « moche » et mal aménagé) et qu’elles soient d’usage mixte ce qui serait bénéfique pour tout le monde (c’est le cas square de l’amitié où la structure de jeux et la cour sont accessibles hors des heures de classe il me semble) et surtout 4 – Dans un département où les besoins en matière d’éducation sont immenses et la plupart du temps non comblés, comment s’opposer à l’idée d’un pôle scolaire proche de la nature avec toute la richesse pédagogique (d’apprentissage du respect et de la gestion des ressources naturelles) et d’épanouissement que cela implique (beaucoup de jeunes Montreuillois n’ont accès à la nature qu’à Montreuil) ?

    Le parc des Guilands n’est pas Millevaches et un collège n’est pas une ferme-usine.

    Enfin, pour ma part je considère que la publicité gratuite faite à l’écogourou Pierre Rhabi, n’a pas lieu d’être. Son business bien juteux basé sur le bénévolat et la vente de produits dérivés estampillés colibri n’a aucun rapport avec le sujet.

     

    En tout cas, merci d’avoir abordé ce sujet aussi complexe qu’intéressant. Je suivrai les informations avec grand intérêt! 

      • Mardi 15 Mars 2016 à 03:59


        Bonjour et merci pour votre contribution argumenté,

        Des précisions :

        - a priori, si je suis contre ("très à charge"), c'est que j'espère avoir donné les bonnes raisons pour cela. Ce dossier d'enquête publique en l'état est une mauvaise farce (fait par des incompétents) qui compte, encore une fois, sur le désintérêt et la passivité des habitants pour nous faire gober tout et n'importe quoi.

        - je ne nie pas qu'il puisse y avoir un besoin, vous en témoignez et d'autres avec vous ; ainsi que tout également des problèmes liés à la sectorisation rigide actuelle. Malheureusement, ce n'est certainement pas en compulsant ce dossier qu'on peut s'en rendre compte (Cf. : les points "1" et "2"). Et puis, comme vous le soulignez, nous n'avons aucune projection de ce que les programmes immobiliers passés et en cours vont produire en termes d'évolutions démographiques et pour quels secteurs et/ou quartiers.

        Par exemple, si on prend les chiffres de l'Insee (malheureusement, je ne retrouve plus leurs données de l'évolution démographique sur 10 ans que je citais dans ma lettre) sur cette page, on constate que la tranche des 12-18 ans a baissé de 3,5 % en 5 ans (représentant 306 places qui sont redevenues disponibles en 2012 par rapport à 2005), tandis qu'on a inauguré cette année un collège qui peut accueillir 600 collégiens.
        Bien sûr, il faut raisonner par glissement et je ne suis pas contre qu'on allège les effectifs par classe. Il est même probable (d'après ce que j'ai pu extrapoler avec le peu de données dont je dispose par ailleurs) qu'à l'horizon 2021, il y aura réellement des manques ; mais où sont l'état des lieux et les chiffres pour que nous puissions le faire dans les documents d'enquête publique ?

        Je dois dire que c'est assez inquiétant sur la façon dont nos élus prennent des décisions ; en engageant des budgets conséquents que nous devrons bien payer, qu'ils soient justifiés ou pas ; et en nous demandant en plus d'y adhérer sans nous donner les informations qui nous permettraient de nous faire une opinion en toute connaissance de cause et/ou de proposer des alternatives (par exemple, en termes de rationalisation et de sectorisation).

        - je ne m'oppose pas à ce qu'un collège soit construit près d'un parc, mais qu'il soit construit SUR et à la place d'un parc existant, dont la finalité première était de faire une coulée verte jusqu'au square Denise Buisson ; alors même que 16 hectares seraient disponibles dans la ZAC Fraternité, pour son implantation, de façon bien plus logique puisque ce collège devrait pallier aux besoins du Bas Montreuil et de Bagnolet.

        Pour information son emprise :



        Et ce collège doit aussi faire office de pensionnat ; il sera donc toujours occupé.

        La place des loisirs n'est donc aucunement préservée... et tout ce qui existe aujourd'hui sur ce terrain disparaîtra et ne sera remplacé par rien.

        - aucune "idéalisation" dans mes propos, je rappelle que je trouve ce terrain laid et mal aménagé, pour ne pas dire à l'abandon. Mais c'est mieux que rien pour tous ceux et celles qui le fréquentent, et ils sont nombreux.
        Personnellement, je préfère qu'il soit utilisé pour faire du moto-cross quand il n'y a personne, plutôt que les jeunes fassent cela dans les rues de Montreuil...

        C'est aussi pourquoi, je pose la question de savoir ce qu'est devenu son projet d'aménagement en coulée verte avec des aires de jeux qui auraient dû répondre à tous ses problèmes actuels.

        - faut pas voir le "mal" partout... J'ai pris le premier lien d'une URL pas trop chargée qui racontait l'histoire du colibri, pour que ceux, qui ne la connaissent pas, puissent en prendre connaissance.
        Aucune intention de ma part de faire de la pub à qui que ce soit. Sauf qu'il se trouve que cette histoire a été reprise par Pierre Rhabi (dans un de ses bouquins, je crois) et que depuis elle est quasiment toujours retranscrite, comme si c'était lui qui en était l'auteur.
        Si vous voulez proposer un lien qui raconte cette histoire, qui ne citerait par Pierre Rhabi, et ne ferait aucun prosélytisme par ailleurs, je le remplacerai avec plaisir. Cependant, vous aurez du mal à trouver parce que toutes les pages qui racontent cette histoire sont, pour ce que j'ai pu en voir, toutes des émanations de branchés bios/verts.
        J'exauce néanmoins votre vœu, sauf si vous remontez dans l'arborescence du nouveau lien...

        Bien cordialement.

    5
    Lundi 14 Mars 2016 à 13:32

    merci pour ces arguments de la part d'une personne directement concernée par les manques de places en collège. Il n'en reste pas moins que les "trous" dans le dossier du collège (chiffres concernant les places en collège, prix et financement du projet, compatibilité avec Natura 2000 …) devraient être bouchés ! Et que l'étude d'un projet aussi considérable mérite un peu plus de sérieux !

    Une voisine sans enfants scolarisés mais qui profite de la nature aux Guilands !

      • JSastre
        Lundi 14 Mars 2016 à 14:23

        Oui le moins qu'on puisse dire c'est que ce dossier est bien mal monté. Il ne devrait pas y avoir de zones d'ombres sur des sujets aussi importants et qui concernent tout le monde!

        Après, le terrain de foot et le boulodrome sont un peu idéalisés dans l'article. C'est aussi un endroit où les gens jettent des tas d'ordures (bouteilles d'eau abandonnées +++ en l'absence de poubelles et papier toilette dans les buissons en l'absence de WC), absolument pas accessible aux personnes à mobilité réduite et un peu un no man's land des loisirs (vu hier: le terrain de foot transformé en terrain de moto cross). Donc on est pas hyper "Natura 2000" dans cette zone précise qui pourrait être revalorisée tout en gardant l'esprit de partage qui existe. 

    6
    Lundi 14 Mars 2016 à 14:56

    Effectivement. Mais le peu de nature qui reste sera-t-il "bouffé" par le projet ou au contraire mis en valeur ? C'est ce qu'il serait intéressant de savoir aussi ...

      • JSastre
        Lundi 14 Mars 2016 à 17:01

        Par "le peu de nature qui reste" à quoi faites vous référence? A la zone terrain de foot+boulodrome ou au parc de de 26 hectares? Je n'ai pas suivi les débats: a t-il été question à un seul moment de la construction d'un collège DANS le site "Natura 2000"? Si ce n'est pas le cas j'ai un peu de mal à comprendre comment la présence d'un collège aux abords d'un parc labellisé peut empêcher les uns et les autres de profiter de la nature environnante. 

    7
    Lundi 14 Mars 2016 à 17:51

    non je fais allusion aux espaces plus ou moins vierges, plus ou moins sales et ouverts à tous DEVANT le parc. En effet on peut espérer que le collège, s'il est construit, permette que ces espaces soient mieux gérés mais encore disponibles, autrement. Actuellement de nombreuses personnes y courent, jouent au foot ou autres jeux de ballons, y font des barbecues … 

    En tout état de cause le boulodrôme ne sera pas conservé et les personnes âgées et pas très mobiles qui le fréquentent s'en inquiètent. 

    De toutes façons le quartier est destiné à évoluer mais les questions de fond restent.

      • JSastre
        Mardi 15 Mars 2016 à 10:47

        Merci pour votre réponse détaillée!

        J'ai bien peur qu'effectivement la situation existante dans le Bas Montreuil se reproduise à Chanzy. Et faire un collège à Chanzy pour désengorger le Bas Montreuil est aussi stupide que de sectoriser les élèves de Chanzy à Paul Eluard.

        Le parc étant départemental (si je ne m'abuse?)  et la gestion des collèges publics dépendant du Département quelle est l'implication de la municipalité dans ce projet et quelle est sa marge de manœuvre? Vous parlez d'un internat. Ce collège sera t il public ou semi-privé?

         

        En ce qui concerne le colibri je comprends que cela part d'une bonne intention, malheureusement vous ne trouverez plus de mention au colibri sans lien avec PR vu que sa clique aux dérives sectaire (gourou, adeptes et financement sombre) a complètement trusté le truc. Ces gens-là font énormément de tort à la cause écologique ce qui me désespère. En revanche, des liens sur leurs méthodes, leurs idées réacs et leurs accointances avec la droite radicale, ça oui il y en a. A mon sens il est urgent de ne plus relayer son discours à défaut de lui faire de la contre publicité. 

        Pour la moto cross c'était en plein dimanche après-midi donc au moment où tout le monde est supposé profiter du terrain mais vous avez tout à fait raison sur le fait que ces espaces doivent être préservés et revalorisés, collège ou pas d'ailleurs! 

        Bonne journée!  

    8
    Samedi 26 Mars 2016 à 19:38

    L'argument le plus important à mes yeux  et qui va contre la construction de ce collège, est la perte d'un espace de liberté, de jeux et qui aurait pu devenir un prolongement du parc des Guillands, donc un espace vert.

    Dans les villes nous manquons d'espaces verts, d’espaces conviviaux où les personnes peuvent se rencontrer et nouer des relations amicales et enrichissante.s.

    Les villes manquent d'oxygène apporté par les arbres et autres éléments naturels. Il s'en suit un certain nombre de maladies telles que l'asthme en progression, les bronchiolites (maladie qui n'existait pas autrefois) et autres maladies respiratoires...

    La seule chose qui m'importe est comment faire pression sur la mairie et le département, puisque d'après certains amis, c'est à ces deux instances qu'il faut s'adresser, mais pour cela il faudrait s'adresser aux usagers de ce secteur et aux habitants de Montreuil. Pour avoir un certain impact, il faut du nombre.

    9
    Dimanche 27 Mars 2016 à 03:04

    le commentaire de Riffi vient s'ajouter aux mauvaises nouvelles que nous avons eues (voir le PS de Jean-Marc Mariotti plus haut) : la décision est prise, et il s'agirait d'un partenariat public-privé donc avec des coûts plus importants (qui dit privé dit profit). La concertation est nulle, c'est une arnaque !

    Est-ce que c'est envisageable de faire un recours quelque part, avec le soutien de la Mairie ? Peut-être faudrait-il dans un premier temps faire une pétition à signer par les usagers et les habitants ?

      • Lundi 28 Mars 2016 à 10:22

        Il me semble en effet que il faut voir du côté des habitants, des riverains et des usagers. Faire une pétition est une bonne idée en espérant que ce n'est pas trop tard !

        Il sera intéressant de savoir comment réagiront le maire de Montreuil ainsi que son premier adjoint en charge de l'écologie à cette interpellation !

      • Lundi 28 Mars 2016 à 13:51

        Bonjour,

        Même s'il n'est pas inutile d'en faire une (pour la rajouter au dossier juridique), je pense que c'est trop tard pour qu'une pétition infléchisse la décision de la Mairie (sinon on se demande bien à quoi aurait pu servir leur volonté évidente de cacher ce qu'ils ont décidé en 2014)...
        Et puis, je ne suis pas sûr que cela susciterait de nombreuses adhésions.
        Pour en parler souvent avec nos voisins (souvent échaudés par les problèmes qu'ils ont eus à cause de la sectorisation), il y a toujours l'argument "choc" : "construire un collège de plus, c'est bien" ; et tant pis s'il nous coûtera très cher ; et tant pis si avec le choix de cet emplacement cela privera de nombreuses personnes de leurs loisirs ; et tant pis qu'en l'état les besoins ne soient pas prouvés ; et tant pis si Montreuil construira probablement surtout pour faire face aux besoins réels d'autres villes (notamment, celles qui constituent "Est Ensemble")...

        Il y a aussi un problème de délais pour agir : fin de l’enquête publique le 5 février, rendu du rapport favorable le 8 mars ; combien de temps pour ne pas être hors délais ?

        J'ai contacté un avocat spécialiste du droit de l'environnement et de l'urbanisme ; j'attends sa réponse et sa tarification ; en sachant que cela sera un dossier difficile en soi, parce qu'éminemment politique, et parce que la zone "Natura 2000" ne répond pas à sa fonction actuellement.

        Je vous tiens bien évidemment au courant.

        Bonne journée.

    10
    Isabelle pallard
    Mardi 29 Mars 2016 à 06:30
    Bonjour
    Merci pour ce travail de fourmi de jean-marc.

    Je suis totalement totalement d'accord avec Riffi: cet espace de jeux, de détente et de respiration doit le rester. Aucun bâtiment ne doit être construit dessus et les promesses de coulée verte qu'on attend depuis ( au moins) 15 ans doivent être tenues.
    Tout est possible, puisque rien n'est encore construit: pétition, prévenir les gens qui viennent souvent jouer dessus, journée festive de mobilisation ( va faire beau)!
    Je ne peux malheureusement pas venir le mercredi soir au conseil de quartier, mais samedi prochain 2 avril vers 11h sur site, j'y serai! Afin de savoir comment s'organiser.
    Isabelle
    11
    Isabelle pallard
    Mardi 29 Mars 2016 à 06:38
    Encore moi...

    J'ajoute que je n'ai rien contre un collège, contre la mairie, le département ... Mais pas sur un espace libre!
      • Isabelle pallard
        Samedi 2 Avril 2016 à 07:49
        Malgré la grande envie de venir ce matin à 11h pour se rencontrer, j'ai un empêchement familial de dernière minute et dois me rendre en province aujourd'hui.
        Peu d'échos à ma proposition mais ce n'est que partie remise!
        iP
    • Nom / Pseudo :

      E-mail (facultatif) :

      Site Web (facultatif) :

      Commentaire :


    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :